• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Shapovalov : le plus jeune champion canadien d’un Challenger

Shapovalov : le plus jeune champion canadien d’un Challenger

À sa première participation à une finale du Circuit Challenger de l’ATP, Denis Shapovalov (Richmond Hill, ON) a triomphé en deux manches de 6-3 et 6-2 aux dépens de Ruben Bemelmans, au Challenger Banque Nationale de Drummondville, un tournoi doté d’une bourse de 75 000 $ disputé au Centre intérieur René-Verrier, à Drummondville.

Après avoir raté quelques chances de ravir le service de son adversaire en début de première manche, Shapovalov a réussi à se sortir du pétrin au service pour rester nez à nez avec Bemelmans. Le Canadien a toutefois su profiter des difficultés de son rival au service vers le milieu de la manche pour prendre les devants en un peu plus d’une demi-heure.

Le Canadien a amorcé le deuxième acte en mettant beaucoup de pression sur le Belge, produisant un magnifique passing pour briser son adversaire. Confiant en ses moyens, Shapovalov a poussé Bemelmans dans les câbles, signant un autre bris pour prendre le contrôle du match et sceller l’issue de la rencontre, pour le plus grand plaisir de ses nombreux partisans.

« C’était un match difficile, car c’était ma première finale d’un Challenger », confiait Shapovalov après la victoire. « J’étais un peu nerveux au début et j’avais de difficulté à remporter mon service, mais je savais que j’avais des chances si je restais avec lui dans les échanges. Je crois que je me suis bien battu et que j’ai tout fait pour créer des ouvertures. »

Dans un duel opposant un jeune loup et un joueur plus aguerri, Shapovalov a démontré qu’il possédait le talent pour rivaliser sur le circuit professionnel. Le Canadien n’a pas été intimidé cette semaine, éliminant des rivaux de la trempe de Edward Corrie, finaliste l’an dernier, Quentin Halys, la troisième tête de série du tournoi ainsi que Félix Auger-Aliassime, une autre étoile montante canadienne.

Shapovalov a disputé de l’excellent tennis toute la semaine et a pu se fier à son arme fatale, son service. Il a d’ailleurs produit 40 aces, soit plus que tout autre joueur du tournoi.

Shapovalov était manifestement ravi de mettre la main sur son premier titre Challenger. « C’est une sensation incroyable de réussir cet exploit au Canada et de gagner un deuxième trophée en trois semaines. Je joue très bien en ce moment. Je suis très confiant et j’espère que cette séquence se poursuivra au Mexique. »

Grâce à ce gain, Shapovalov se hissera au sein du Top 200 de l’ATP World Tour pour la première fois de sa jeune carrière. De plus, il est le plus jeune champion Canadien d’un tournoi Challenger. Il est aussi le troisième Canadien à remporter un titre Challenger au cours des trois dernières années. En effet, Frank Dancevic avait été couronné champion à Kosice, en Slovaquie, en 2014, tandis que Peter Polansky avait fait de même l’an dernier, à Gatineau.

Le jeune Canadien n’aura cependant pas beaucoup de temps pour célébrer et pour se reposer, car il quitte le pays lundi pour prendre part à d’autres tournois Challenger au Mexique.